MENU

by • 11 mars 2016 • Mes livres, Nouveautés, Romans et nouvellesCommentaires fermés sur LE TESTAMENT NOIR2264

LE TESTAMENT NOIR

couv-testament-noir2

 

 

 

 

 

 

 

LE TESTAMENT NOIR

City éditions.  Diffusion Hachette.     Publié le 6 janvier 2016.

Roman de Jean-Luc Aubarbier.  Genre: thriller. Préface de Boualem Sansal. Sélectionné pour le prix du Polar Historique décerné le 11 juin 2016 lors du salon de Montmorillon.

Deuxième opus des aventures de Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec, découverts dans « L’échiquier du Temple » (City éditions, paru en janvier 2015).

Ouvrage disponible.   Prix public 17,90 euros. Disponible en poche chez City Poche, prix public : 7,90 euros.

Résumé.   Le 10 septembre 2001, un homme est assassiné à San Diego, en Californie. Après le terrible attentat du World Trade Center, l’archéologue Pierre Cavaignac découvre que son père était en possession d’un dangereux secret. Avec Marjolaine Karadec, son amie, il va devoir enquêter sur les origines de l’islamisme radical et l’incroyable alliance qui a réuni Hitler et Husseini, le grand mufti de Jérusalem. Le fondamentalisme islamique serait-il l’héritier du nazisme ? Les services secrets français et américains, où ils comptent de nombreux frères maçons, vont les aider à empêcher Aafia Kaibouli, la redoutable Veuve Noire, et son armée de terroristes, de s’emparer d’un objet magique: la lance de Mahomet qui donne la victoire à qui la possède. Toulouse, la ville au peuple multiple, qui a su, par le passé, unir Orient et Occident, voit l’achèvement de ce combat épique dont l’enjeu n’est pas moins que la paix sur le monde. Des peintures du Capitole à l’explosion d’AZF, de la mystérieuse pierre de Jérusalem scellée dans le mur de Saint Sernin au secret des Jacobins, la ville rose propose un étonnant et mortel jeu de piste.

couv 2084

Boualem Sansal, Grand prix du roman de l’Académie Française pour « 2084 », paru chez Gallimard, écrit à propos du « Testament Noir »: « On a vraiment besoin de tout savoir sur cette affaire. C’est un des moyens de discréditer les islamistes et d’ouvrir les yeux des idiots utiles. »

Dans « Le village de l’Allemand » (Folio), il écrit : « La frontière entre islamisme et nazisme est mince …. Quand je vois ce que les islamistes font chez nous et ailleurs, je me dis qu’ils dépasseront les nazis, si un jour ils ont le pouvoir. »

 

 

 

 

 

Extrait 1. Un bruit léger, un mouvement imperceptible autour de la maison avaient attiré son attention. Il resta quelques minutes immobile sans plus rien percevoir, puis se détendit en reprenant sa marche. La maison était sécurisée: des caméras surveillaient l’approche des importuns, et des alarmes étaient dissimulées dans la clôture.

  • Probablement un coyote qui rôde dans la chaparral dit-il en forçant le ton. Ils viennent sans vergogne fouiller dans les poubelles.                           Il craignait bien plus les serpents à sonnette qui, eux aussi, chassaient dans les hautes herbes. Il en avait même trouvé un endormi dans sa boite aux lettres. Il avait pour habitude de les tuer à la carabine, d’une seule balle. Jamais il ne manquait la forme ondulante.
  • freemason2[1]

 

 

 

 

 

 

Extrait 2. L’Espagne hispano-mauresque avait pointé sa corne jusque dans l’édifice chrétien. La haute nef était séparée en deux par une rangée de colonnes coiffées d’un réseau de nervures rouges et noires qui formait comme les branches supérieures d’une forêt, des arcatures de palmes. La dernière s’achevait par un véritable bouquet de pierre, un feu d’artifice de formes et de couleurs.

  • La palmeraie ! s’écrièrent-ils en choeur après avoir renversé la tête en arrière pour mieux distinguer le plafond coloré.
  • Sept piliers coupent l’église en deux, formant sept palmiers, dit Samir. Dans l’abside, le dernier rassemble, sur une voûte tournante, les vingt-deux nervures . C’est là qu’il faut chercher.
  • handschar[1]

Le grand mufti de Jérusalem, Husseini, inspecte à Sarajevo, la division S.S. musulmane Handchar.

 

 

 

 

une-image-inedite-de-ces-gestapistes-nord-africains-et-de_1491991_800x400[1] La Brigade Nord Africaine, rattachée à la Gestapo française, au combat contre la Résistance en Périgord.

 

 

 

 

« Le Testament Noir » est un thriller où tout est vrai, ou presque. Il révèle l’origine du terrorisme islamique actuel, qui prend sa source dans l’incroyable alliance nouée entre Husseini, le mufti de Jérusalem, les Frères Musulmans fondés en Egypte par Hassan al Banna, et Adolf Hitler qui rêvait de mettre la main sur le pétrole du Proche Orient et sur le formidable réservoir humain de 300 millions de musulmans. Le président bosniaque Izetbégovic et l’ayatollah Khomeiny, nazis de la première heure, sont également dans leur rôle véritable. Husseini, dans sa haine des Juifs, entraîna dans son malheur le peuple palestinien. Le personnage de la Veuve Noire est inspiré de celui, bien réel, d’Aafia Siddiqi, emprisonnée aux Etats Unis pour terrorisme. Si la lance de Mahomet est une invention, l’alliance entre intégristes chiites et sunnites fut bel et bien réalisée par Husseini. Toutes les sources figurent en fin d’ouvrage.

 

 

 

Comments are closed.