MENU

by • 25 mars 2016 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur ESSOR SARLADAIS du 25 mars 2016.1559

ESSOR SARLADAIS du 25 mars 2016.

couv une année dans la vie d'une femme

 

 

G de La Borie - Sophie Brassouls

 

 

 

 

 

 

 

 

EN PERIGORD AVEC GUILLEMETTE DE LA BORIE.

Le Tour des Livres.

 

Guillemette de La Borie a situé tous ses romans en Périgord. Elle place prés de Monpazier son septième opus, « Une année dans la vie d’une femme », toujours publié aux Presses de la Cité. Aliénor est très parisienne ; elle a coutume, avec trois de ses amies d’organiser des « diner de blondes », entre femmes, au cours desquels elles évoquent librement leurs joies et leurs problèmes. A la mort de son père, elle se rend en Périgord pour vendre le domaine familial de Campniac, où elle n’est pas revenue depuis son enfance. Et elle tombe sous le charme du pays et de cette chartreuse certes un peu délabrée. Pourquoi son père l’a-t-il tenue à l’écart d’une telle merveille ? Pourquoi sa mère, l’insouciante Vivi, refuse-t-elle d’évoquer son passé ? Aliénor vient d’apprendre qu’elle souffre d’une maladie grave, qui risque la paralyser progressivement. D’où vient ce mal héréditaire dont il n’y a nulle trace dans la famille ? Avec l’aide de ses trois amies, Aliénor décide de changer de vie. Un roman agréable qui nous propose le Périgord comme thérapie.

L’Islande est le territoire d’Arnaldur Indridason. « Le Lagon Noir », paru chez Métailié, nous renvoie au début de la carrière de son héros, l’inspecteur Erlendur. Il est moins pessimiste que dans les autres romans, plus jeunes. En 1979, un corps est retrouvé dans un lagon d’eau chaude. La victime, un ingénieur qui travaillait sur la base américaine, serait tombée d’une grande hauteur. Kristvin trafiquait des produits de contrebande et de la drogue légère, et surtout, il fréquentait la femme d’un soldat du Camp Knox. Erlendur est déjà hostile à la présence militaire des Américains sur le sol islandais, mais il accepte l’aide de Caroline, un officier noir de la base U.S., pour résoudre l’énigme.

Chez Jean-Claude Lattès, Jean-Claude Laurent est le pseudonyme de deux journalistes (Jean-Claude Perrier et Laurent Lemire) qui nous proposent une nouvelle série de thrillers historiques et ésotériques ave « Opération Toutankhamon ». Sous le coup d’une émotion intense, Louis Poirier, leur héros, se transporte dans le passé. Alors qu’il visite le Louvre, il devient lui-même Hapy le scribe accroupi, 14 siècles avant Jésus-Christ, à la cour du pharaon. Il est chargé d’enquêter sur la mort brutale du grand prêtre du temple d’Amon. Invasion hittite, religieux fanatiques, complots de palais, reine perfide, tout le menace. Hapy découvre beaucoup de choses, mais il n’a pas le pouvoir de changer le passé. Un festival d’érudition.

« Nature morte aux miettes de pain », publié chez Belfond, est un roman plein d’élégance, d’optimisme et de charme, du au talent de l’Américaine Anna Quindlen. Photographe à la mode dans les Seventies, Rebecca Winter se retrouve ruinée trente ans plus tard. Contrainte de quitter Manhattan, elle pense retrouver son inspiration en province. La vie champêtre n’a pour elle aucun charme, mais peu à peu, elle se laisse emporter par le mystère des lieux. Sa rencontre avec Jim Bates, charpentier passionné d’ornithologie, va bouleverser sa vie. Quand la rencontre de deux univers devient un élément apaisant.

Chez Autrement, « Sweetgirl », premier roman du jeune Travis Mulhauser, est un roman noir dans la pure tradition américaine, mais aussi un roman d’apprentissage, qui nous touche par sa grâce et son humanité. « Il était posé là, dans le courant d’air glacial, le visage couvert de flocons. Un bébé. Minuscule sous l’ampoule nue de cette chambre poussiéreuse. Je le voyais pleurer mais ses cris se perdaient dans le vent. Je n’ai pas réfléchi : je l’ai pris dans mes bras et me suis enfuie dans la forêt. Je m’appelle Percy. J’ai seize ans. Voici mon histoire. »

 

JEAN-LUC AUBARBIER.

 

Comments are closed.