MENU

by • 22 février 2019 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 22 février 2019274

Essor Sarladais du 22 février 2019

 

L’espion des Tuileries.

Le Tour des livres.

 

Avec « L’espion des Tuileries », paru chez City, Jean-Christophe Portes nous propose les 4° aventures du lieutenant de gendarmerie Victor Dauterive pendant la Révolution. En 1792, la guerre vient d’éclater entre la France et l’Autriche. Chargé d’escorter la paye de l’armée, Victor est dépouillé du trésor et soupçonné de l’avoir dérobé. Il désire plus que tout retrouver les coupables qu’il sait être protégés par les Montagnards. Mais La Fayette, son mentor, le charge d’une mission secrète : contacter Louis XVI, retenu avec les siens au palais des Tuileries et préparer son évasion. Dauterive s’acquitte de sa tâche, mais Marie-Antoinette, qui se méfie du marquis de La Fayette et ne lui pardonne pas ses idées humanistes, refuse de s’engager plus avant. Nous vivons avec Victor les terribles journées des Tuileries, lorsque le roi perd la confiance du peuple. Nous suivons avec lui l’évolution du féminisme, entre l’intelligente Olympe de Gouges et la redoutable Théroigne de Méricourt. Un chef d’œuvre d’histoire et de suspense.

Toujours dans le domaine du thriller, l’Australienne Susi Fox nous propose « L’Erreur » chez Fleuve Noir. Après son accouchement sous césarienne, Sasha constate que le bébé qu’on lui remet n’est pas le sien. Personne ne veut la croire, ni les infirmières, ni même son mari. Tous pensent qu’elle souffre d’un stress lié à l’accouchement. L’instinct maternel existe-t-il en ce domaine ? Sasha va faire preuve de persévérance et mener son enquête toute seule.

Chez de Fallois, Marie Lebey nous offre « Vol d’hommes ». Alors qu’elle a 13 ans, le père de Charlotte, Pascal, se tue dans l’accident d’avion que pilote son ami Daniel. Devenue adulte, Charlotte reçoit de l’ancienne secrétaire de son père une coupure de presse évoquant l’accident. Mais s’agit-il bien d’un accident ? Qui aurait pu en vouloir à l’homme sans histoires qu’était Pascal ? Bien décidé à savoir la vérité, la jeune femme découvre que Daniel, ancien résistant, était, pendant la guerre d’Algérie, membre de la Main Rouge, bras séculier du SDECE, les services secrets français. Est-ce lui que l’on visait ? Charlotte va aussi découvrir que son père était moins tranquille qu’il ne le paraissait.

Chez NIL, la collection Les Affranchis consiste à imaginer une lettre que l’on n’a jamais écrite. Tatiana Vialle rédige « Belle-fille », pour celui qui fut son beau-père : Jean Carmet. Elle avoue combien elle a détesté de prime abord celui qui avait chassé son père du foyer familial, combien ses manières l’avaient agacée. Pourtant il ne voulait que l’apprivoiser, mais il avait aussi à maitriser ses propres angoisses liées au métier d’acteur. Un livre pour que deux êtres se découvrent, même après la mort de l’un d’eux.

 

Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.