MENU

by • 2 novembre 2018 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 2 novembre 201850

Essor Sarladais du 2 novembre 2018

 

Maylis de Kerangal à Lascaux.

Le Tour des Livres.

 

Avec son style délicat comme la caresse d’un pinceau d’artiste, Maylis de Kerangal nous a déjà fait découvrir le métier d’architecte (Naissance d’un pont) et celui de chirurgien (Réparer les vivants). Toujours aux éditions Verticales, elle s’attaque au domaine du trompe-l’œil avec son dernier roman « Un monde à portée de main ». Paula, Kate et Jonas exercent le métier de décorateur ; ils se retrouvent après avoir partagé leurs années d’étudiants. L’auteur nous promène dans une poésie de formes et de couleurs, de toucher de matières (bois, pierre, papier). Son style précis et musical en arrive à nous les faire percevoir, dans un somptueux mélange des cinq sens. Paula travaille sur le fac-similé de Lascaux 4, un univers de peinture en trois dimensions. Après une belle mise en scène de la découverte de la grotte originelle, elle propose une mise en abîme de l’art préhistorique, entre l’artiste des premiers temps, et ce que peut percevoir de son œuvre Paula, l’artiste d’aujourd’hui… tout un univers en trompe-l’œil.

Les éditions Belfond nous propose de redécouvrir le roman de Heinz Rein, publié en 1947 : « Berlin finale ». Dans le chaos de la fin de la guerre, Joachim, un jeune soldat, Friedrich, un syndicalise torturé dans un camp, un médecin et un résistant voient leurs destins se croiser. Mais c’est la ville de Berlin, la véritable héroïne du roman, Berlin que les bombardements s’acharnent à détruire depuis deux ans, dans une ambiance d’apocalypse, que l’auteur compare à Lisbonne, San Francisco et Tokyo, détruites par un tremblement de terre, ou Rome et Londres, par un incendie. Cet ouvrage inédit en France décrit la complexité du comportement des Berlinois sous l’ère nazie.

Premier roman très prometteur que ce « Pleurer des rivières » qu’Alain Jaspard publie chez Héloïse d’Ormesson. Avocat commis d’office, Julien obtient la relaxe pour Franck qui s’est laissé entrainer dans un mauvais coup. Marié avec Meriem, père de sept enfants, Franck survit sur l’aire des gens du voyage d’Argenteuil. Avec Julien, c’est désormais à la vie à la mort. Julien, jeune bourgeois, découvre cet univers décalé, en compagnie de sa jeune femme, Séverine, auteure qui écrit pour les enfants alors qu’elle ne parvient pas à en avoir. Un pacte sans retour va se sceller entre les deux couples.

Les Templiers fascinent toujours et Jean d’Aillon, auteur de très nombreux romans historiques, s’est laissé prendre à leur mystère en publiant, aux Presses de la Cité « La Quête du trésor du Temple ». Après l’arrestation de tous les templiers du royaume, en octobre 1307, deux frères templiers et le chevalier Robert de l’Aigle ont pour mission de dissimuler les archives de l’Ordre. Beaucoup de gens puissants s’intéressent à ce secret et ils ne tardent pas à avoir à leurs trousses des ennemis particulièrement dangereux. Un jeu de dupes où l’on ne sait jamais qui est vraiment votre allié ou votre adversaire.

 

Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.