MENU

by • 11 juillet 2022 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 8 juillet 2022.90

Essor Sarladais du 8 juillet 2022.

USUAL SUSPECT.

Le Tour des Livres.

    L’envie me prend de recycler le titre d’un excellent film, pour parler de ces suspects ordinaires, si difficiles à appréhender, sauf quand ils sont innocents. Dans son deuxième polar,  « De si bonnes mères », paru aux Presses de la Cité, Céline de Roany nous promène dans un endroit étrange, presque clos, le parc naturel de Brière et ses marais salants de Guérande. Un tueur en série sévit dans ces petites iles, au milieu d’une communauté d’apparence chaleureuse. Pire, il s’en prend à des femmes enceintes. La capitaine Céleste Ibar (déjà rencontrée dans Les Beaux Mensonges) et son adjoint Ithri, vont avoir besoin de toutes les aides, et notamment de celle des gendarmes (il est bien connu que flics et pandores se détestent), pour démêler la vérité des légendes obscures des marais de la Brière. Une intrigue fort bien menée dans un cadre magique.

Jean-Christophe Portes vient de recevoir le prix Masque 2022 pour son polar « Le Mystère du Masque Sacré », édité au Masque. Marcel Chignard se retrouve entièrement paralysé par une drogue inconnue, lorsqu’il met en vente les collections de son grand-père Marcel. Ce dernier a été l’adjoint de Savorgnan de Brazza lorsqu’il explorait le continent africain. Il en avait ramené le masque sacré qui donne l’autorité sur toutes les tribus. La lieutenante Estelle Müller soupçonne aussitôt un ami de la victime, Denis Florin, déjà rencontré dans « Minuit dans les jardins du manoir ». Ce garçon ordinaire et falot est en fait membre d’une société secrète gouvernementale : le groupe du Manoir, avec son ex-compagne Nadget. Une enquête qui va mener loin…

Première femme à devenir commissaire divisionnaire en France, Danielle Thiery est aussi auteure à succès. Les exploits de son héroïne, la commissaire Edwige Manon, ont été adaptés en série télévisée. Elle nous propose, chez Flammarion, « La Souricière », son dernier roman. Un justicier, qui se fait appeler Hadès, a investi les cellules du dépôt de l’ancien Palais de Justice, pour y torturer et y exécuter des hommes et des femmes qu’il estime avoir été mal jugés. Un schéma classique qui, on ne le sait que trop, ne fonctionne jamais. Edwige Manon va avoir fort à faire pour démêler ces anciennes affaires qui permettent d’en résoudre une nouvelle. 

Les lectrices et les lecteurs qui, comme moi, adorent les intrigues du défunt Philip Kerr (et de son héros, flic allemand pendant la guerre, Bernie Gunther), aimeront découvrir « Deux dans Berlin » (prix du Masque étranger), de Richard Birkefeld  et Göran Hachmeister, publié au Masque. Au cours de l’hiver 44, alors que l’Allemagne s’effondre sous les bombes et que le nazisme arrive à son terme, un homme va en poursuivre impitoyablement un autre, dans la capitale du Reich. Evadé de Buchenwald, Rupert Haas découvre qu’il a perdu toute sa famille dans un raid aérien. Il décide d’éliminer froidement tous ceux qui l’ont envoyé dans ce camp de la mort. Le S.S. Hans Kalterer sait que la guerre et perdue et qu’il doit se racheter une conscience. Rattaché à la police criminelle, il se lance dans une traque hallucinée et dérisoire.

                                                                     Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.