MENU

by • 7 avril 2023 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 7 avril 2023.343

Essor Sarladais du 7 avril 2023.

HISTOIRES D’AVIATEURS.

Le Tour des Livres.

Sous-titré « Kessel, Druon, une histoire de famille », la biographie de Dominique Bona intitulée « Les Partisans », publiée chez Gallimard, se lit comme un roman, tant l’écriture est belle et le récit tendu comme un fil. Par une nuit froide de décembre 1942, ils sont trois, avec leur guide espagnol, à franchir la frontière du côté du Perthus, trois êtres désireux de gagner la liberté et de poursuivre leur combat contre le nazisme. Joseph Kessel est déjà célèbre. Reporter sur tous les conflits, aventurier, romancier, aviateur pendant la guerre 14 – 18, c’est un taureau que rien n’arrête. Il emmène avec lui son neveu, Maurice Druon, un écrivain débutant et prometteur, et sa maitresse, la chanteuse Germaine Sablon. Kessel avance sans regarder en arrière, oubliant même la pauvre Germaine à Lisbonne lorsqu’ils embarquent dans un avion pour Londres. Là-bas, le trio va signer l’hymne de la Résistance, « Le Chant des Partisans » que tous le monde a dans l’oreille. Une foule de personnages passionnants et hauts en couleur vont ponctuer ce livre qu’on peine à lâcher.

Sabrina Kiefner est à la fois l’auteure en langue allemande, et la traductrice en français de « Vol en piqué paru aux éditions Stellamaris. C’est un roman inspiré de la vie de Litta von Stauffenberg, aviatrice, scientifique et opposée au nazisme. Son beau-frère, le colonel von Stauffenberg, avait tenté d’assassiner Hitler. D’origine juive par son père, Litta s’opposa tant qu’elle put au nazisme. La romancière la confronte à Marcel, un prisonnier français évadé qu’elle va sauver. Son avion fut abattu en avril 1945, dans des circonstances mal élucidées. Un roman pour rappeler qu’il y eut, aussi, des résistants allemands. Bien peu ont survécu à la guerre.

Auteur de théâtre, Arthur Miller est connu pour avoir écrit « Mort d’un commis-voyageur », « Les sorcières de Salem » et le scénario des « Désaxés » où son épouse Maryline Monroe joua son dernier rôle. Les éditions Robert Laffont rééditent « Ils étaient tous mes fils », une œuvre théâtrale parue en 1947. Quelques mois après la fin de la guerre, dans une banlieue emblématique du ‘rêve américain’, Chris, de retour du combat, veut épouser Anne, la fiancée de son frère Tom, un pilote disparu en mission. Kate, la mère, refuse la mort de son fils et n’accepte pas cette union. Le débat assez sartrien fera ressortir la responsabilité du père, Joe, propriétaire d’une usine d’armement, dans la mort de son fils.

Il n’était pas pilote, mais marin, et reporter et voyageur tout autant que Kessel. Dans « Soldats bleus », réédité en poche à la Table Ronde, Pierre Loti  nous raconte la guerre de 14-18 telle qu’il l’a vécu. Ce sont des paysages, des rencontres, des tranches de vie, le front, l’arrière. Tient ! Il nous décrit aussi le spectacle de carcasses d’avions abattus « telles d’immenses phalènes ».

                                                                          Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.