MENU

by • 29 novembre 2014 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur ESSOR SARLADAIS du 28 novembre 2014.1917

ESSOR SARLADAIS du 28 novembre 2014.

couv noirs diamants.WALKER Martin Martin Walker.

NOIRS DIAMANTS.

Le Tour des Livres.

 

Martin Walker, le plus Périgourdin des citoyens de sa gracieuse majesté, nous propose « Noirs diamants », aux éditions du Masque. La troisième enquête de Bruno Courrèges débute par la fermeture d’une scierie à Saint-Denis (autrement dit Le Bugue, ce qui évoque des souvenirs bien réels). Militant écologiste, Guillaume Pons a obtenu la suppression de l’outil de travail de son père, qu’il déteste. Dans le même temps, des escroqueries sont révélées sur le marché aux truffes local : des champignons chinois sont substitués aux truffes du Périgord, et des commerçants asiatiques sont attaqués sur tout le département. Lorsqu’on retrouve le cadavre d’un chasseur, Hercule, ancien barbouze en Indochine, Bruno Courrèges va tout faire pour démasquer l’assassin de son ami qui lui a légué sa bibliothèque. Entre Bordeaux et le Périgord, le policier aura fort à faire pour triompher des Triades, ces redoutables mafias chinoises. Martin Walker sera présent sur le salon de Sarlat, le 7 décembre.

Les Presses de la Cité rééditent le premier roman de Michel Bussi, leur auteur vedette, paru chez un petit éditeur. « Gravé dans le sable » nous propulse aux heures violentes du débarquement en Normandie. Dans le bateau, on tire au sort ceux qui vont sortir les premiers .. et qui vont mourir. Oskar Arlington, fils d’une richissime sénatrice qui veut un héros dans la famille, vend aux enchères sa mauvaise place. Lucky Marry accepte le deal et meure. Oskar pense qu’il n’y a plus de témoins de sa lâcheté, mais Alan, blessé, a préféré déserter et se marier en Normandie. 20 ans après le débarquement, Alice, la veuve de Lucky, apprend la vérité et veut la révéler au grand jour en réclamant la forte somme promise, dont elle est l’héritière. Mais que peut une femme seule contre la terrible madame Arlington ?

Membre de la ligue de l’Imaginaire, Franck Thilliez, spécialiste des thrillers scientifiques, nous propose « Angor », chez Fleuve Noir. Camille, jeune gendarme à qui on vient de greffer un cœur, fait depuis un cauchemar récurrent : une femme l’appelle au secours. Convaincue qu’il s’agit de la mémoire de son donneur, et se sachant condamnée par le rejet de sa greffe, elle enquête et découvre qu’elle a reçu le cœur d’un policier tué en opération. Sa route croise celle de Franck, le héros récurrent de l’auteur, qui vient de retrouver, sous la souche d’un arbre abattu, une femme cloitrée et qui a perdu la mémoire.

Jeune auteur des éditions City, François-Xavier Cerniac nous propose « Les Gardiens de Dieu ». Dans la région de Poitiers, plusieurs personnes sont rituellement assassinées, et l’on retrouve près de leur corps une coupe en bois, qui évoque la Cène. L’inspecteur Lionel Negat mène l’enquête. Sa route croise celle de Claire, qui, un an après la disparition de son ami Philippe, croit le reconnaitre sur un avis de recherche. Leur quête les entraine sur la trace d’une secte mystérieuse, la Synarchie du Temple, qui révèle des liens avec le Temple Solaire, de sinistre mémoire. Derrière le déguisement parareligieux, nos héros vont découvrir que des expériences sont menées sur des êtres humains, sur fond de trafic d’uranium international.

Aux Monédières, la Périgourdine Régine Laprade nous propose son nouveau roman « Le Vieux Cahier ». En exhumant un vieux cahier ayant appartenu à Antoine, son grand-père, Nicole découvre un terrible secret de famille. Elevés ensemble, Antoine et Emile ont été des amis inséparables, jusqu’à ce jour de mars 1911 où la tragédie disloque leurs vies. Antoine est condamné à treize ans de bagne pour un crime qu’il n’a pas commis. Lorsqu’il revient à Montignac, il porte la marque de l’infamie qu’il communique à toute sa famille. Régine Laprade sera présente au salon de Sarlat, le 7 décembre.

Chez Jean-Claude Lattès, Alexi Zentner nous plonge dans le cadre austère et violent des pêcheurs de homards de la cote est des Etats-Unis, avec « La légende de Loosewood Island ». Présente depuis 300 ans, sur l’ile de Loosewood, la famille King règne sans partage sur la pêche aux homards. Suite au décès de son frère, Cordelia se retrouve aux commandes d’une entreprise en péril, assiégée autant par les trafiquants de drogue qui pullulent dans les eaux, que par la mer cruelle. Un récit mythique et poétique, à la limite du conte, qui nous plonge dans une vie au-delà de la réalité.

 

JEAN-LUC AUBARBIER.

 

 

Comments are closed.