MENU

by • 27 juillet 2017 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur ESSOR SARLADAIS du 27 juillet 2017.1026

ESSOR SARLADAIS du 27 juillet 2017.

 

 

Des cranes et des os pour Eric Giacometti et Jacques Ravenne.

Le Tour des Livres.

 

Superbe suspense pour le nouveau thriller du duo infernal que constituent Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Paru chez Jean-Claude Lattès, « Conspiration » nous emmène successivement dans l’Amérique d’aujourd’hui et la France de la Révolution. De nos jours, des suicides collectifs interviennent dans d’étranges circonstances : des gens se jettent dans le vide en riant, ou bien se massacrent avec allégresse. Le commissaire Marcas, qui traverse une sombre période (rupture amoureuse, échec professionnel) est au cœur de l’enquête. La piste le mène au sein d’une société secrète américaine, la Skull and Bones, qui rassemble l’élite des étudiants américains. Mais il faut peu de chose pour qu’une société initiatique ne dévie en secte et Rielman, le puissant patron des Skulls, n’a rien d’un étudiant attardé. En 1793, le policier Annibal Ferragus, originaire du Périgord, tombe sous la coupe de Danton et de son cruel secrétaire Maubuisson. Leur but : s’emparer du secret des rois de France qui est caché dans la nécropole de Saint-Denis.

C’est un autre excellent thriller que nous propose Cédric Bannel avec « Kaboul Express » paru chez Robert Laffont. Son héros récurrent, le qomaandaan Kandar, policier à Kaboul, tombe sur un réseau qui envoie des islamistes afghans combattre en Syrie, puis en Europe. L’un d’eux, le jeune Zwak, attire son attention. Adolescent surdoué pour l’informatique, il échappe à toutes les tentatives de capture et voue une haine implacable à la France. Il est persuadé qu’il veut se rendre à Paris pour y commettre le plus effroyable des attentats, avec un camion rempli d’explosifs ‘sales’. En liaison avec la commissaire Nicole Lafuma, Kandar organise la traque à travers plusieurs pays. Un suspense digne des plus grands films.

Le Britannique Robert Harris passe pour le maitre du thriller politique. Il le démontre une fois de plus avec « Conclave », paru chez Plon. Le pape est mort ; les cent-dix-huit cardinaux se retrouvent enfermés dans la Chapelle Sixtine pour lui trouver un successeur. L’un d’eux va devenir la première puissance spirituelle de la planète. Mais les hommes d’Eglise sont des hommes avant tout : ambition, orgueil, magouille, beaucoup sont prêts à tout pour accéder au sommer de la hiérarchie. Un suspense haletant sur l’élection la plus secrète du monde.

La Pennsylvanie est la toile de fond des romans de Tawni O’Dell. Paru chez Belfond, « Un ange brûle » se passe dans une petite ville minière. Dans le sol d’une mine abandonnée, l’inspectrice Dove Carnahan découvre le cadavre d’une adolescente. Issue d’une famille à problème, la jeune Camio était pourtant promise à un brillant destin. La famille désigne aussitôt son ami Zane comme coupable. L’enquête difficile se complique encore lorsque l’homme qui a assassiné la mère de Dove, trente-cinq ans auparavant, est remis en liberté.

C’est en Camargue que Françoise Bourdon situe l’action de son dernier roman « Le maître du Castellar », paru chez Calmann-Lévy. En 1883, Noémie, femme de lettre et veuve, se remarie avec Frédéric, un ancien communard qui se consacre désormais à gérer un élevage de taureaux dans sa propriété du Castellar. Noémie porte des blessures secrètes : son ex-belle-mère l’accuse d’avoir provoqué la mort de son premier mari. Le passé de Noémie, tout autant que celui de Frédéric, font obstacle à leur bonheur.

 

JEAN-LUC  AUBARBIER.

Comments are closed.