MENU

by • 25 novembre 2022 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 25 novembre 2022.98

Essor Sarladais du 25 novembre 2022.

PARIS EST UNE FÊTE MOBILE.

Le Tour des Livres.

  De la Belle Epoque aux Années Folles, Paris fut la capitale d’un monde joyeux, encensé par la littérature. C’est oublier que ces épisodes s’achevèrent par deux atroces guerres mondiales. Les éditions Quai Voltaire rééditent « Le Dernier Vol » que l’Américain John Monk Saunders publia en feuilletons dans les années 30, à partir de sa propre expérience. Ils sont cinq jeunes vétérans de l’armée de l’air, Shepard, Bill, Johnny, Cary et Francis, incapables de se réadapter à la vie civile. « Des cartouches vides… Ils étaient comme des balles tirées. Forgées pour la guerre … elles étaient retombées sur terre. Tirées. Refroidies. Fragiles. » Avec Nikki, une jeune Américaine rencontrée à Paris, ils errent dans les bars et les bistrots de la capitale, pour noyer leur désarroi dans l’alcool. Puis ce sera Lisbonne, ses cafés et ses corridas. Le parallèle avec « Le soleil se lève aussi » d’Hemingway est criant.

Sous le titre « 1909 » Agnès Michaux clôt sa trilogie « La fabrication des chiens » publiée chez Belfond. Photographe de mode, Louis Daumale observe les transformations de Paris en ce siècle naissant. Lui qui est un homme de pause, observe combien l’humanité se perd dans la vitesse, l’instantané. Elle prône la raison et se noie dans l’incompréhensible. On le surnomme l’homme au chien, mais, s’il aime les animaux, il est convaincu que le sort cruel que l’on réserve aux bêtes va bientôt s’appliquer aux hommes. Les rêves de paix sont emportés par la haine qui sourd même dans les livres. Un roman troublant sur l’animalité en nous, et qui décline la fable de La Fontaine « Le chien et le loup ».

A 101 ans, notre vétéran de la littérature, Michel Peyramaure, nous fait partager la vie de Marie de Régnier dans « Lilas blancs et roses noires », publié chez Calmann-Lévy. Femme de lettre, femme du monde et femme fatale, Marie de Régnier gouverna la vie littéraire française de la Belle Epoque aux Années Folles. Fille de José-Maria de Heredia, elle épousa le poète Pierre de Régnier. Elle eut à ses pieds (et dans son lit) les poètes les plus connus de son temps. Devenue romancière, elle rivalisa avec Colette.

« Paris est une fête », disponible chez Folio, est un recueil de récits rédigés par Hemingway à partir de ses souvenirs parisiens des années 20. Ancien reporter de guerre, blessé, désargenté, il vit d’amour et de vin frais (mais abondant) dans une capitale française idéalisée. Il y croise des futures célébrités des lettres : Gertrude Stein, Ezra Pound, Scott Fitzgerald. Une œuvre d’imagination qui peut toujours être vraie affirme-t-il. Le titre américain « une fête mobile » dit la fragilité des choses. L’ouvrage a inspiré Woody Allen pour son film « Minuit à Paris ».

                                                                      Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.