MENU

by • 16 février 2024 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 16 février 2024.150

Essor Sarladais du 16 février 2024.

Il était une voix.

Le Tour des Livres.

   La romancière catalane Hélène Legrais, avec un style élégant et raffiné, nous raconte l’histoire d’une cantatrice qui perd sa voix, dans « La Ballade d’Amélie », paru chez Calmann-Lévy. Promise à une carrière internationale, Amélie se réveille un matin privée de cette voix qui fait sa célébrité. De consultations en spécialistes, elle ne parvient pas à récupérer cet organe précieux et fragile, perdu en une nuit. Elle va apprendre à vivre sans ce qui la définit socialement. Une fois le stress évacué, elle apprend à aimer la femme qui nait en elle, qui se consacre à sa fille. Peut-on échapper à son destin, sans décevoir et soi-même et ceux qui nous entourent ? Un roman qui nous entraine dans les coulisses de la très riche scène musicale catalane.

Avec « La Maison de Violette », publié aux Presses de la Cité, Françoise Bourdon nous propose le troisième volet de son roman familial situé dans une sublime maison du Cap Ferret. En 1967, Charlotte, à 95 ans, règne toujours sur les lieux où se retrouvent les membres de sa famille. La villa de l’Herbe, sauvée des promoteurs, est leur point d’ancrage. Diego, le mari de Violette, sa petite-fille, apprend par un ancien déporté que leur bourreau du camp de Mauthausen a été reconnu en Espagne. Du bassin d’Arcachon à la péninsule ibérique, le chemin n’est pas long pour faire rendre justice … ou tirer vengeance.

Chez le même éditeur, Christian Laborie consacre « A l’ombre des souvenirs interdits » à l’histoire dramatique des enfants déportés de la Réunion. Née en 1961, Lina a grandi au sein d’une famille aimante et bourgeoise, à Guéret. Sa mère, originaire de la Martinique, est médecin, son père, cadre administratif. Au collège, elle rencontre Alice, une fille d’agriculteur qui, elle-aussi, à la peau très foncée. Lina va découvrir qu’elle est originaire de la Réunion et, qu’à quatre ans, elle a été adoptée.

Les éditions Calmann-Lévy proposent le roman posthume de Michel Peyramaure, intitulé « La Terrasse ». Journaliste à Paris dans les années 30, Fabienne Jaubertie se réfugie dans sa maison familiale corrézienne, au cœur du massif des Monédières, lorsque les troupes allemandes envahissent la France. Se découvrant une âme terrienne, elle se consacre à son domaine. Mais, autour d’elle, la Résistance s’organise ; le jeune homme qui la courtisait rejoint l’Armée Secrète. Quel prix cette femme libre est-elle prête à payer pour défendre ses convictions ?

                                                                             Jean-Luc  Aubarbier. 

Comments are closed.