MENU

by • 24 mars 2021 • Mes livresCommentaires fermés sur LES SEPT TOURS DU DIABLE.201

LES SEPT TOURS DU DIABLE.

LES SEPT TOURS DU DIABLE.

City éditions. Paru le 17 mars 2021.

Diffusion Hachette. Catégorie: thriller.

Auteur Jean-Luc Aubarbier.

Ouvrage disponible. 18,50 euros.

6° opus des aventures de Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec.

(les titres précédents, tous chez City Hachette et City poche: L’échiquier du temple, Le testament noir, La vengeance de Gaïa, Le complot de l’Aube Dorée, Le code Télémaque.)

Au cours d’un voyage en Inde, Pierre et Marjolaine viennent en aide à un ami prisonnier au Tibet. il était sur les traces du secret le mieux protégé de l’ésotérisme: les sept tours du diable. Sept tours qui ceinturent la planète, et dont la possession donnerait le pouvoir sur le monde. Avant eux, ils furent nombreux à chercher à résoudre ce mystère: Trebitsch-Lincoln, l’homme qui voulait être dalaï lama, et Bruno Beger, le S.S. envoyé par Himmler à Lhassa. Aujourd’hui, une secte redoutable, les Dragons Verts, s’appuient sur les recherches génétiques pour établir un nouvel ordre racial. Pierre et Marjolaine vont se lancer sur les traces de son chef, qu’ils ont surnommé l’Ombre Jaune, en souvenir de leurs lectures d’adolescents.

Dans ce roman, Marjolaine a choisi d’être rousse, pour ressembler à Sofia Paramount, la fiancée de Bob Morane.

Pierre Cavaignac fut (comme moi) un grand lecteur de Bob Morane, le héros créé par Henri Vernes (102 ans aujourd’hui). Il y trouva le goût du voyage, notamment l’envie de visiter l’Inde.

Extrait.

« Les archéologues franchirent le seuil en frissonnant. En ces lieux, Himmler avait créé les rituels de la S.S…. L’endroit était effrayant, comme si le démon y avait fait son nid. Aménagé par les détenus du camp de concentration voisin, il était devenu le Centre du Monde Nouveau……. Les S.S. ont tout fait sauter à la fin de la guerre, dit Marjolaine. Pour effacer les traces de leur nouvelle religion. Ils visitèrent la tour nord… Autrefois, on y voyait le trône réservé à Adolf Hitler. Sur le sol de marbre, une mosaïque portant en son centre un disque d’or, représentait le soleil noir de la S.S. La porte des Enfers, murmura Marjolaine, blanche comme un linge. L’âme ardente de la septième tour du diable. Le symbole semblait pulser comme un coeur, un sang brun et maléfique, vecteur de poisons. Ils descendirent dans la crypte où devait être inhumé le Führer. Autrefois, la flamme éternelle de la S.S. y brûlait en permanence. »

le château de Wewelsburg, centre du monde des nazis, la 7° tour du diable.

Extrait.

« Je n’avais pas besoin de toucher le cadavre pour constater le décès. Mon nez suffisait à cette tâche. Mais quel besoin avait mon interlocuteur d’y rajouter une phrase du rituel du maitre maçon ? Je le savais initié, mais que pouvait-il savoir de moi ? Il semblait pouvoir me lire comme un livre. …. Vous allez suivre le rite du Rô-Langs. …. Après une heure de gesticulations, de musique et de fumigations, Trebitsch-Lincoln s’approcha du cadavre, lui ouvrit la bouche et en saisit la langue qu’il plaça entre ses propres machoires….. Après quelques minutes de ce spectacle répugnant, le cadavre commença à tressaillir, puis à bouger avec une raideur douloureuse…..

Trebitsch-Lincoln, sous les habits de l’abbé Chao Kung. Les Japonais voulaient en faire le 14° dalaï lama.
Bruno Beger, le S.S. envoyé à Lhassa par Himmler pour découvrir l’origine de la race germanique (il mesure les traits d’une tibétaine, supposée aryenne). Pendant la guerre, il travailla avec le professeur Hirt, à Strasbourg, sur les expériences sur des cobayes humains.
Le camp du Struthof, en Alsace, où périrent 20.000 déportés. De nombreuses expériences sur des juifs et des gitans y furent commises.
Le Taj Mahal et Bénarès vont recevoir la visite de Pierre et Marjolaine (j’y fut en 1981, voyage inoubliable).

Extrait.

« Un chasseur Curtiss P40 les avait frôlé; il arborait sur l’avant, autour de la prise d’air de son radiateur, une superbe gueule de requin aux dents menaçantes. Ca, sergent, ce sont les Tigres Volants…… Ne dirait-on pas des cow-boys? Les pilotes de chasse se pavanaient dans l’aéroport, le colt six-coups à la ceinture, le chewing-gum dans la bouche, arborant la démarche déhanchée des Texans. Ils étaient jeunes, fous, intrépides, et la modestie n’était pas leur qualité première. »

« Sur la base voisine de la RAF, des aviateurs britanniques, à bord de vieux Brewster Buffalo ronds comme des barriques et techniquement dépassés, menaient un combat identique aux Américains, pour une poignée de livres sterling…. »

« Pierre fit piquer l’appareil qui, soulagé, retrouva une nouvelle vigueur. Il frôla le roc, descendit dans l’ombre de la montagne et, soudain, fut soulevé comme par une main de géant qui le déposa de l’autre coté de la barrière rocheuse. »

Le Broussard avec lequel Pierre franchit les cols himalayens, pour pénétrer au Tibet.
Le centre de bouddhisme tibétain de Dagpo Kagyu Ling, en Périgord. Inutile d’aller loin pour visiter l’Asie.
l’ancienne loge des bâtisseurs de Strasbourg, où Pierre, Marjolaine et Raymond organisent une tenue blanche très spéciale.
Le Walther PPK avec lequel Pierre va abattre l’Ombre Jaune. Mais monsieur Ming a plusieurs vies.
Un des cranes du musée de la médecine navale de Rochefort, en Charente-Maritime, où l’on étudiait la phrénologie (lecture des crânes) au XIX° siècle.
La secte des Dragons Noirs visaient à chasser les Occidentaux d’Asie. Elle avait des ramifications en Amérique. Au sein de l’Allemagne nazie, elle prit l’apparence des Dragons Verts. Les sectes des Dragons existent encore de nos jours.
« Le lendemain, les deux archéologues firent une promenade en amoureux le long du fleuve profond où la végétation prenait des airs d’Amérique. Un vent léger soufflait du large, même si l’océan demeurait invisible. – Ca fait du bien de retrouver notre Aquitaine, dit la jeune femme en offrant son visage et ses cheveux à la brise matinale. » (Marjolaine à Rochefort).

Comments are closed.