MENU

by • 8 mars 2024 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 8 mars 2024.137

Essor Sarladais du 8 mars 2024.

MEMOIRE DE GUERRE.

Le Tour des Livres.

Quand il abandonne (momentanément) l’abominable inspecteur Sadorski, Romain Slocombe ne quitte pas pour autant les années de guerre. Avec « Une sale française », paru chez Seuil, il nous raconte l’étrange et troublante histoire d’une femme à la double identité, à moins qu’il ne s’agisse de deux femmes distinctes. Aline Beaucaire et Aline Bockert sont-elles la même personne ? La première est Alsacienne, a travaillé comme femme de chambre à Stuttgart, en Allemagne, pendant que son mari était prisonnier, avant de suivre Louis Cat, un Français travaillant pour la Gestapo, jusqu’à Marseille où elle se trouve plongée dans l’univers du grand banditisme. La seconde est née en Suisse, à la même date, et travaille pour la Gestapo à infiltrer les réseaux de Résistance en France, en zone libre. Leurs itinéraires se croisent, elles rencontrent les mêmes gens dont le redoutable et non moins mystérieux Erich Haller, sont au même endroit au même moment. Arrêtée, Aline Beaucaire clame son innocence, s’excuse, a péché par amour et par inconscience. La seconde a disparu. Une histoire vraie comme on n’osera pas en inventer.

« Dans le ventre de Klara » paru aux éditions Récamier sous la plume de Régis Jauffret, est certainement le roman le plus troublant de cette rentrée de janvier. Il décrit par le menu les neuf mois de grossesse de Klara Hitler, enceinte d’Adolf. On découvre une femme sans culture, croyante à l’extrême, obsédée par l’idée de pureté qu’elle assimile à l’hygiène. Elle a épousé un homme de sa famille, beaucoup plus âgé qu’elle et brutal, qu’elle appelle « oncle ». A ses côtés, le curé Ignaz Probst la menace continuellement des flammes de l’enfer, la confesse et prêche des idées fanatiquement antisémites. L’auteur semble raconter une « immaculée Conception » à l’envers, où le Mal serait en train de s’incarner. Des fantômes du futur viennent régulièrement dans l’esprit pauvre de Klara, pour annoncer la Shoah. Comment le destin du monde se noue-t-il en quelques instants ? Conçu à un autre moment, mort-né peut-être, Hitler n’aurait pas existé et la face du monde en aurait probablement était bouleversée.

Autre lieu, autre guerre avec « La Liberté ou la Mort, un médecin sur le front en Ukraine » paru chez Robert Laffont. Au printemps 2022, Arsène Sabanieev, médecin franco-ukrainien, s’engage dans une unité médicale sur le front du Donbass. Il témoigne de la folie et de l’atrocité de la guerre, de l’angoisse permanente de la mort, de la face cachée des O.N.G. et des dangers de la sur médiatisation.

Autre témoignage bouleversant, celui de Florent Coury avec « Engagé volontaire » paru chez Flammarion. A la même date, ce cadre d’entreprise quitte le confort familial pour s’engager comme volontaire étranger dans l’armée ukrainienne. Le ton est plus optimiste : il décrit la résistance d’un pays, l’idéal qui dépasse et transcende, l’aventure humaine de l’engagement total, le plongeon dans l’inconnu de la violence et de la guerre.

                                                                   Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.