MENU

by • 26 août 2023 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Chronique de l’été 2023.228

Chronique de l’été 2023.

De grands talents en Nouvelle Aquitaine.

Le Tour des Livres.

  Le Bordelais Gilles Marchand vient de recevoir un très mérité prix des Libraires pour son roman « Le Soldat Désaccordé » publié aux Forges de Vulcain. Le narrateur, un ancien combattant qui a perdu une main dans les tranchées, travaille à la réhabilitation des ‘fusillés pour l’exemple’. Jeanne Joplin lui demande de retrouver son fils, Emile, disparu en 1916. Elle est persuadée qu’il est vivant. Le narrateur, au fil de son enquête, découvre un étrange soldat, poète à ses heures, qui rêve de s’enfuir en Amérique. Au fil des mémoires, parfois défectueuses dans des corps cassés, il entend parler de cette mystérieuse ‘fille de la lune’ que les poilus ont croise dans les tranchées. Est-elle Lucie, la fiancée d’Emile dont Jeanne nie l’existence ? Un roman magnifique, qui évoque « Un long dimanche de fiançailles » de Sébastien Japrisot. Un style populaire, volontiers gouailleur et ironique, empli de poésie.

Tout aussi mérité est le prix du Livre Inter reçu par le Limougeaud Mathieu Belezi pour « Attaquer la terre et le soleil » paru aux éditions du Tripode. On évoque Faulkner à son propos ; il est vrai que l’on n’a jamais raconté la conquête de l’Algérie sur ce ton poétique, épique, cruel, avec des accents de psalmodie. La famille de Séraphine a quitté la France, alléchée par la promesse de terres gratuites et de fortune facile. Le paradis promis se révèle un enfer. La terre est ingrate, le soleil, impitoyable, les indigènes, agressifs. Ils ne peuvent survivre que sous la protection des soldats, tout aussi violents que les populations locales. Puis le choléra se révèle et emporte une bonne partie de la famille. Petit à petit, le village se bâtit, une école, une église, un curé. Mais rien ne sera jamais facile. Un livre écrit au niveau du corps. Douloureux. 

Entre roman et récit, Stéphanie Dupays raconte un mystère familial dans « Un Puma dans le Cœur », paru chez l’Olivier. La narratrice évoque sa famille rétrécie ; est-ce la raison pour laquelle sa mère se passionne pour la généalogie ? Au fil des recherches, elle découvre que la légende familiale à propos de son arrière-grand-mère, qui serait morte de chagrin après le décès de son mari. En fait, elle a vécu longtemps, abandonnée, dans un asile d’aliénés. Le roman raconte le cheminement vers la compréhension et la reconquête d’un héritage mémoriel, et sonde les liens et les malentendus qui unissent ou séparent les membres d’une même famille.

Au Cherche-Midi, Delphine Grouès nous propose « Cordillera ». Au début du 20° siècle, au Chili, la famille Silva marque son territoire. Ceux qui s’opposent à elle sont défigurés d’un coup de couteau. Dans une nature sauvage, indomptable, des cols glacés aux vallons ombrageux, chacun chemine vers son destin. La montagne y est traitée comme un personnage, dans un roman teinté du réalisme magique sud-américain.

                                                                               Jean-Luc Aubarbier.

Comments are closed.