MENU

by • 22 décembre 2023 • Mes chroniques littérairesCommentaires fermés sur Essor Sarladais du 22 décembre 2023.221

Essor Sarladais du 22 décembre 2023.

L’Histoire dans tous ses états.

Le Tour des Livres.

Fidèle à ses habitudes, Laurent Binet nous entraine dans un  roman historique original avec « Perspective(s) » publié chez Grasset. Pour aborder Florence en 1557, au moment où la gloire de la cité italienne décline, il choisit le polar épistolaire. Le peintre Pontonormo a été retrouvé assassiné dans son atelier. Près de lui, sa dernière œuvre, scandaleuse, représente la fille du duc, Maria, sous les traits de Vénus et entièrement nue. La ville gronde encore des cris fanatiques de Savonarole et le pape Paul IV ne plaisante pas avec la pudeur. L’enquête, la plus discrète possible, est confiée au peintre Giorgio Vasari, qui prend conseil auprès de Michel-Ange. Une série de personnages, des plus nobles au plus débauchés, échangent des courriers, trop souvent interceptés. Benvenuto Cellini, aussi habile forban que grand sculpteur, dérobe le tableau pour le compte de Catherine de Médicis, reine de France, qui entend bien garder la main sur sa cité natale. Un projet habile et ambitieux, construit comme un tableau de maitre.

Ken Follett clôt le cycle de roman consacré au village de Kingsbridge, et qui commence par « Les piliers de la terre », avec ce cinquième volume, « Les Armes de la Lumière », publié chez Robert Laffont. A la fin du XVIII° siècle, entre les armées de Napoléon qui menacent d’envahir la Grande Bretagne, et le gouvernement exagérément conservateur, les habitants du village préfèrent se consacrer à leurs affaires. Le drapier Amos, aidé par son ami tisserand Spade, s’emploie à reprendre le commerce de son père convoité par le terrible Hornbeam. Sal, la fileuse, est témoin d’un évènement tragique  qui va changer sa vie. Un petit monde qui nous semble terriblement familier … depuis des siècles.

Chez X.O. Mireille Calmel publie de deuxième tome du « Templier de l’Ombre ». Près de deux ans après la fin du premier volume, Margaux de Dente pense qu’elle n’a plus rien à craindre des templiers, puisqu’ils ont tous été arrêtés sur ordre du roi Philippe le bel. Elle épouse l’homme auquel son frère disparu l’avait promise et attend leur premier enfant. Mais le terrible alchimiste qui a détruit son château dans le Razès n’a pas baissé les armes. Il reprend sa traque et Margaux va devoir survivre avec un lourd traumatisme sur les épaules.

Aux Presses de la Cité, Karine Lebert entreprend de nous narrer l’histoire de femmes qui ont voué leur vie à leur passion : l’aviation. Dans « Enlacer le ciel et les nuages », Elisa va profiter des circonstances de la guerre pour convoyer des avions de combats, transporter des blessés, aidés les autres, au mépris de tous les dangers. Sa fille, Audrey, puis sa petite-fille, Lilly vont suivre ses traces.

                                                                                           Jean-Luc  Aubarbier.

Comments are closed.